skip to Main Content
A Visiter !

A visiter !

KODAK Digital Still CameraLa Foi aime la Science

Le Pendule de Foucault
Église de Lapte

(Cf. article La commère 43)

L’installation d’un pendule de Foucault dans l’église de Lapte a pu surprendre certains. Mais qu’un objet servant à une démonstration scientifique (la rotation de la terre) puisse trouver place dans un lieu de culte, est un beau témoignage que Foi et Science ne s’opposent pas, que la religion et la Raison ne sont pas ennemies. On peut être à la fois croyant et scientifique. Une église, n’est pas justement ce lieu si particulier où se rencontrent le matériel et la spirituel, le temps et l’éternité, l’humain et le divin ?

Le Pape François nous rappelle : « La foi ne craint pas la raison ; au contraire elle la recherche et lui fait confiance. Parce que la lumière et la raison et celle de la foi viennent toutes deux de Dieu et ne peuvent se contredire ». (La joie de l’évangile, 242).

Gabriel Ringlet dans son beau livre « L’évangile d’un libre penseur » nous dit : « La foi ne s’oppose pas à la raison et quand elle s’y oppose elle provoque les pires catastrophes. Elle blesse la raison et se mutile elle-même ».

Dans les informations que nous recevons des médias, trop souvent religion semble rimer avec obscurantisme et violence. Il est bon de se rappeler que la raison, l’intelligence humaine viennent de dieu. La volonté de Dieu est que nous utilisions notre raison pour vivre en ce monde le plus harmonieusement possible , en respectant sa création qui est notre demeure commune et en nous respectant les uns les autres. St Jean de la Croix, un grand mystique chrétien, dit que le premier chemin par lequel nous allons à Dieu est notre raison. St Paul nous rappelle dans la lettre aux Romains (chapitre 8) : c’est la création toute entière qui est appelée à partager la vie divine.

Des pères de l’Eglise ont comparé notre vie de croyants à une échelle par laquelle nous nous élevons petit à petit vers Dieu et vers la pleine connaissance. Une échelle est faite de deux montants. L’échelle de notre vie spirituelle a deux montants : La Foi et la Raison, les barreaux étant les choix que nous posons tout au long de notre existence. Si on enlève un des montants à notre échelle, cela crée un  déséquilibre dangereux. La Foi sans la Raison risque de tomber dans l’obscurantisme, le fanatisme. L’histoire des religions en montre malheureusement de trop nombreux exemples. Mais la Raison sans la Foi peut aussi détruire l’homme : Pensons aux systèmes totalitaires comme le Nazisme mais aussi aux graves risques de déshumanisation de nos sociétés induits par les révolutions de l’économie mondialisée, du numérique, des technosciences, de l’intelligence artificielle, du développement du monde numérique, des réalités virtuelles.(Cf. Thierry Magnin : Penser l’humain au temps de l’homme augmenté »). Nier la dimesion transcendante de l’être humain peut conduire à bafouer la dignité de la personne humaine et aux pires violences contre les individus.
Notre humanité a tout à gagner à un dialogue sincère et respectueux entre Foi et Raison, entre religion et science. Ce  sont deux domaines qui ne s’opposent pas mais se compètent utilement. Que ce pendule installé dans notre église de Lapte le rappelle à tous ceux et celles qui viendront découvrir son fonctionnement.

G.V.