skip to Main Content
Pédophilie : Grandir Dans La Vérité

Pédophilie : Grandir dans la vérité

L’actualité nous rappelle les faiblesses de notre Eglise avec le scandale de la pédophilie. Un scandale qui touche différents diocèses, qui touche aussi notre paroisse.

Ces évènements nous blessent dans notre foi, dans notre identité de chrétiens, membres de l’Eglise catholique.

Quels sentiments nous habitent ? Révolte, honte, compassion pour les victimes, désir de quitter l’Eglise,  méfiance, sentiment d’un acharnement pour dénigrer l’Eglise, condamnation, colère …

2 convictions me semblent importantes :

  • L’Eglise grandit quand la vérité grandit.

Il nous faut regarder la vérité en face. Il ne suffit pas de noircir les médias pour blanchir l’Eglise. Il ne faut pas avoir peur de faire la vérité. Il ne faut pas avoir peur de reconnaitre les actes criminels commis par des membres de l’Eglise. Il ne faut pas avoir peur de reconnaitre les manquements de l’institution quand il y en a.

L’Eglise grandit quand la vérité grandit.

L’Eglise se doit d’être du côté de la vérité et de la justice. Relisez la Bible, vous verrez combien la justice et la droiture sont importantes pour un chrétien.

L’Eglise se doit d’être aux côtés des victimes dans la recherche de la vérité et de la justice.

Jésus n’a t-il pas dit : «  Tout ce que vous faites au plus petit, c’est à moi que vous le faites ».

Notre Eglise doit savoir faire la vérité, travailler à la justice et demander pardon.

L’Eglise grandit quand la vérité grandit.

  • La société grandit quand la vérité grandit.

En mettant en lumière les dérives de certains membres de l’Eglise, la société rend service à l’Eglise. Elle lui permet de se purifier. Cela est positif.

Mais la vérité et la justice demandent aussi de ne pas condamner toute l’Eglise à cause des actes de quelques-uns.

Il existe des pompiers pyromanes ; il ne viendrait pourtant à l’idée de personne d’accuser  tous les pompiers indistinctement d’être des criminels.

La simple honnêteté intellectuelle demande qu’on ne mette pas tout le monde dans le même sac.  La vérité et la justice demandent également qu’on reconnaisse les efforts importants faits par L’Eglise  ces dernières années pour lutter contre la pédophilie.

La vérité et la justice demandent qu’on reconnaisse tout ce que l’Eglise a apporté et continue d’apporter dans les domaines de la solidarité, de l’éducation, de la vie économique, de la recherche intellectuelle, de l’accompagnement spirituel, de l’attention aux plus démunis.

La société grandit quand la vérité grandit.

« Celui qui fait la vérité, vient à la lumière » nous dit l’évangile de Jean (chap. 3, 21).

Tous nous avons à progresser sur le chemin de la vérité pour avancer vers la lumière du respect mutuel.

Aller vers la lumière, c’est ne pas s’enfermer dans le déni, la peur, la honte, le repli sur soi, la suffisance.

Aller vers la lumière, c’est refuser les amalgames injustes, les jugements hâtifs, partiaux, malhonnêtes.

Pour l’Eglise et la Société, c’est peut-être,  choisir d’entrer davantage dans un dialogue sincère et respectueux.

Nous avons tant de choses à nous dire. Nous avons tant de richesses à nous apporter mutuellement. L’Esprit ne travaille-t-il pas au cœur de chacun ?

Chacun est appelé à entrer dans un chemin de conversion qui nous conduit au respect de l’autre, de sa dignité, de sa  réputation, de la vérité et de la justice.

« Le mensonge est un arbre qui porte des fleurs, mais jamais de fruits » disait Voltaire.

« Celui qui fait la vérité, vient à la lumière ».                                                              G.Volle

CELLULE DIOCESAINE D’ECOUTE DES VICTIMES D’ABUS SEXUELS

Conformément à l’annonce faite par Mgr Luc Crepy, évêque du Puy, mardi 12 avril sur RCF Haute-Loire et sur France-Inter jeudi 14 avril, une cellule d’accueil et d’écoute est constituée pour le diocèse du Puy à l’intention des personnes victimes de faits de pédophilie. Composée initialement de trois laïcs (un homme, deux femmes) et d’un prêtre, elle travaillera en concertation avec les instances nationales mises en place par la conférence des évêques de France.Pour prendre contact, on peut s’adresser par courrier postal à : Mgr Luc Crepy (personnel)  2, place du For 43000 Le Puy en Velay. Ou par mail : ecoute-victimes@catholique-lepuy.fr